ENTRÉE LIBRE  /  ENTRADA LIBRE

Magazine d’enseignement du français par la télévision

Jean-Paul Desgoutte et Marc Boisson

Lima, Mai 1987

©jean-paul desgoutte pour TV Peru Canal 7

 

Librement inspiré de la méthode homonyme conçue par l’INRP (CLE international, 1983), ce magazine a été produit par Canal 7, TV Peru à l’initiative du service culturel de l’ambassade de France à Lima et diffusé à plusieurs reprises sur la chaîne nationale publique. Sa réalisation a été confiée à Jean-Paul Desgoutte, linguiste, cinéaste documentariste, assisté de Marc Boisson, volontaire du service national.

ENTRADA LIBRE, TV PERU, rassemble trente programmes de 24 minutes. Chaque numéro du magazine est construit autour d’un sketch original dont le vocabulaire exploite progressivement les mille mots et expressions les plus fréquents de la langue française.  L’utilisation raisonnée du sous titrage et de l’arrêt sur image favorise l’intelligence et la mémorisation des sketches.

Une rubrique grammaticale attire l’attention du spectateur sur un problème d’apprentissage de la langue et l'incite à chercher dans un manuel d’appoint les explications complémentaires.

Des rubriques culturelles, interviews, reportages d’archives ou d’actualité et documents divers, complètent le dispositif. Une adaptation ad hoc de l’œuvre d’Eugène Ionesco « Exercices de prononciation française pour étudiants américains » ponctue l’ensemble, chaque cinquième numéro.

  


SKETCH N° 1

"ON V VA !"

Dans un jardin public un homme est assis sur un banc. Il lit un journal puis il plie son journal, regarde sa montre et dit :

– Je suis à l'heure.

Il fait beau.

C'est un grand jour !

Il se lève, sort de sa poche une pièce de monnaie :

Oui, c'est un grand jour.

J'ai un franc.

C'est une bonne chose !

Il parcourt le jardin, regarde les fleurs, respire et poursuit :

Il y a un petit moment déjà que je suis là.

Qu’est-ce que je dis ?

Qu'est-ce que je fais ici ?

Vous voulez le savoir ?

Oui, non, oui ?Alors, venez !

Venez, monsieur !

Venez, madame !

Venez, les enfants ! (Il tend l'oreille.)

Non ? On ne peut pas ?

On ne veut pas ?

On ne sait pas ?

Eh bien, c'est le moment d'apprendre !

0n y va ?

 

Lexique

 

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Heure

Jour

Moment

Chose

Monsieur

Madame

Enfant

Franc

 

 

Petit

Grand

Bon

Beau

 

 

Etre

Avoir

Faire

Dire

Aller

Savoir

Pouvoir

Vouloir

Venir

Apprendre

 

 

 

Je

Il

Ce

On

Vous

Pas

Ne

Oui

Y

Bien

 

Non

Le

Un

Les

L’

Une

De

à

Que

Qu’est-ce que ?

alors

 

Il y a

C’est

Il fait beau

Oui

Non

Eh bien !

 

Rubrique grammaticale

 1. Le graphème /E/

2. Les auxiliaires être et avoir

 


SKETCH N° 2

UN HOMME ET UNE FEMME

 

Même décor que précédemment. Le même personnage est assis sur le banc. Il s'adresse à la caméra :

– Vous voulez connaître le français ?

Vous voulez comprendre le français ?

Allons-y ! Je connais une histoire.

C'est une vieille histoire.

C'est l'histoire d'un homme et d'une femme… 

II siffle la musique du film de Lelouch. Apparaît une femme qui traverse le jardin.

Ah, une femme ! Qui est-elle ? Elle passe, elle s'en va de ce côté.

La femme sort par la droite et rentre par la gauche.

Tiens, une autre ! Non, c'est la même. Elle vient par ici.

La femme s'assied sur le banc. L'homme s’adresse à elle :

Vous avez l'heure ?

La femme :

– Non, monsieur, je n'ai pas l'heure,

L'homme, en aparté.

– Elle est gentille.

La femme, en aparté.

– Il est sympathique.

L'homme :

– Il fait beau !

La femme :

– Oui, ce matin, il fait beau !

L'homme :

– Il fait même très beau !

La femme :

– Enfin, il fait meilleur que l'autre jour !

L’homme :

– Oui, je trouve qu'il fait meilleur que l'autre jour !

L'homme :

– Nous sommes seuls.

La femme :

– Oui, nous sommes seuls.

L'homme :

– Enfin, nous sommes deux pour le moment !

La femme :

– Mais c'est l'heure du travail, je crois,

L'homme :

– Un bonbon ?

La femme :

– Merci.

L'homme :

– Prenez-en deux ou trois.

La femme :

– Je dois partir. Je mets une heure pour aller chez moi.

L'homme :

– Ce n'est pas rien !

La femme :

– Non, ce n'est pas rien. C'est beaucoup !

L'homme :

– Vous venez souvent ici ?

La femme :

– Le lundi et le mercredi, à cinq heures et demie.

 

Lexique

 

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Femme

Côté

Matin

Travail

Histoire

Homme

Demie

Lundi

Mercredi

bonbon

 

Vieux

Seul

Français

Meilleur

Gentil

sympathique

 

Prendre

arriver

croire

mettre

passer

devoir

trouver

comprendre

Connaître

partir

 

Qui

Elle

Se

En

Nous

Moi

Très

enfin

Même

Autre

Rien

Merci

Souvent

Ce

 

La

Mais

En

Pour

Et

Ou

Chez

Ici

Deux

Trois

Cinq

Ah !

 

 

A côté de

3. Rubrique grammaticale

1. Les graphèmes U/EU/O/OU

2. Les articles


SKETCH N° 3

IL ETAIT UNE FOIS…

 

Le même jardin. L'homme, assis sur le banc lit un livre. Entre la femme. L’homme :

– Voici mon amie !

La femme :

– Bonjour, cher monsieur.  Ça fait longtemps que vous êtes là ?

L'homme :

– Mais oui, je regarde les gens, les petits et les grands, les hommes, les femmes et les enfants…

La femme :

– Je peux m'asseoir ?

L’homme :

– Bien sûr ! Je viens de lire une histoire étrange.

La femme :

– Ah bon ?

L'homme :

– C'est l'histoire d'un type qui rencontre une fille. Il lui dit : "Bonjour, mademoiselle ! Vous avez l'heure ?"

La femme :

– Elle lui répond : "Non, monsieur, je n'ai pas l'heure".

L'homme :

– Exactement !

La femme :

– Je la connais déjà.

L'homme :

– Puis il lui dit : "Voulez-vous dîner avec moi ce soir ?".

La femme :

– Et elle lui répond : "Non, je n'ai pas faim…"

L'homme :

– Pas du tout ! Elle lui dit : "Oui, avec plaisir, où allons-nous ?" On se dit tu ?

La femme :

– Si vous voulez !

L'homme :

– Non, si tu veux !

La femme :

– Oui, je veux bien,

 

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

OUTILS DIVERS

LOCUTIONS

 

Ami

Monsieur

Gens

Histoire

Type

Fille

Plaisir

 

 

Cher

Etrange

exact

 

Dîner

Regarder

S’asseoir

Venir de

Lire

Rencontrer

 

 

Voici

Ça

Que

Vous

Mais

Oui

Je

Mon

Les

Une

L’

Un

Il

Elle

 

Lui

Tu

La

Moi

Longtemps

Qui

Et

Déjà

Après

Avec

Si

Ou bien

 

 

Bonjour

Avoir faim

Bien sûr

 

Rubrique grammaticale

1. CONJUGAISON « Je regarde »

2. Les voyelles nasales



SKETCH N° 4

LE GRAND RESTAURANT

Une salle de restaurant l'homme et la femme entrent et regardent à droite è gauche.

L’homme :

– Il n'y a personne ?

La femme :

– On s'assied ?

L'homme :

– Où ?

La femme :

– Là !

L'homme tendant la carte à la femme :

– Qu'est-ce que tu prends ?

La femme :

– Pour commencer, une salade !

L'homme :

– Moi aussi.

Il appelle le garçon :

– Garçon !

Personne ne se présente.

– Attends, je vais le chercher.

L'homme disparaît puis réapparaît avec une serviette blanche sur le bras.

L'homme :

– Bonjour, m'sieurs-dames ! Qu'est-ce que vous prenez ?

La femme :

– Regardez : ça et ça !

L 'homme :

– Qu'est-ce que vous buvez ?

L'homme s'assied et répond :

– De l'eau. Ne perdez pas de temps ! J'ai un rendez-vous à cinq heures.

L'homme se lève :

– De l'eau ! Comment pouvez-vous être aussi avare ?

L'homme s'assied :

– Je n'ai pas été payé ce mois-ci.

La femme, riant :

– Alors pourquoi votre invitation ?

L'homme :

– Pour parler, d'ailleurs, on se dit tu.

La femme :

– En voilà assez, je rentre chez moi !

L'homme :

– Non, reste ! Ecoute, j'ai encore quatre cents francs.

La femme :

– Et votre rendez-vous ?

L'homme :

– C’est moins important que toi. J'ai lu dans le journal qu’il y avait un beau film. On y va ?

La femme :

– Peut-être : comment s'appelle-t-il ?

L'homme :

– "Le Grand Restaurant".

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

OUTILS DIVERS

LOCUTIONS

 

Salade

Garçon

Dames

Messieurs

Eau

Temps

Rendez-vous

Invitation

Journal

Film

Restaurant

 

 

Avare

important

 

Commencer

Attendre

Chercher

Boire

Perdre

Payer

Excuser

Parler

Rentrer

Rester

Ecouter

S’appeler

 

Peut-être

Comment

Voilà

Assez

Encore

Dans

Moins

Personne

Aussi

De

Si

Toi

 

 

Qu’est-ce que ?

Pourquoi ?

Votre

Comment

Ci

D’ailleurs

Avare

Important

Quatre

Cent

 

 

 Rubrique grammaticale

 1. CONJUGAISON « Je prends »

2. L’interrogation

  


SKETCH N° 5

EXERCICES DE CONVERSATION ET DE DICTION FRANÇAISES

POUR ETUDIANTS AMERICAINS

d’Eugène IONESCO

1ère partie

La scène est vide. Un rideau de tulle blanc partage le plateau en deux. La salle est allumée. Entre par le fond de la salle un Homme en habit et chaussures vernies. Il monte sur un praticable contre le mur gauche devant la scène. La salle s’éteint. Lumière sur l’Homme en habit.

 

L’HOMME EN HABIT (il s’adresse au public). Bonjour Messieurs ; bonjour Mesdemoiselles. Vous ne répondez pas ? On ne répond pas. Pourquoi ne répondez-vous pas ? Répondez donc ! Oh, il est trop tôt ! Vous ne me demandez pas d’où je viens ? Je suis allé au théâtre. (Lumière sur la scène. Il monte sur la scène et se place au milieu de celle-ci, face au public. Il enchaîne.) Je me trouvais dans une grande salle avec des fauteuils rouges, à l’orchestre. Des deux côtés de la salle, j’ai vu des baignoires. Au-dessus, j’ai vu les balcons, le poulailler, plus haut encore, au milieu du plafond, il y avait un lustre énorme qui éclairait la salle, j’ai déposé mon pardessus au vestiaire, j’ai traversé un couloir circulaire, enfin, conduit par l’ouvreuse, je suis arrivé à ma place. Sur la scène il n’y avait rien. Pas de décors, pas d’acteurs, rien. On a frappé les trois coups, très fort, il a fait nuit dans la salle. On a frappé encore trois coups, très forts. Le lustre n’a pas résisté. Il est tombé du plafond sur les têtes des spectateurs qui étaient derrière moi. Heureusement, les fauteuils ont pris feu. Alors j’ai pu voir clair. C’était très joli. Il y avait des flammes partout, beaucoup de cadavres. Les pompiers sont arrivés. Ils nous ont fait prendre des douches. J’ai beaucoup applaudi. Le lendemain, à la place du théâtre, il y avait un peu de cendre.

Noir. Il sort. Lumière sur la scène.

Lexique  

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Salle

Fauteuil

Côté

Balcons

Plafonds

Place

Coup

Nuit

Tête

Flamme

douche

 

Tôt

Grand

Rouge

Haut

Fort

Clair

Joli

trois

 

Répondre

Demander

Voir

Eclairer

Déposer

Traverser

Conduire

Frapper

Résister

Tomber

 

 

Donc

Oh

Trop

D’où

Dans

avec

A

au-dessus

Plus

Encore

 

 

Au milieu

Qui

Enfin

Par

Rien

Très

cordialement

sur

Derrière

Alors

Partout

Beaucoup

Un peu

 

Il fait nuit

Prendre feu

Le lendemain

 

 


SKETCH N° 6

EN VOITURE

 

Marc et Nadine sont installés dans une voiture décapotable. Ils portent des lunettes de soleil.

– Elle est agréable, ma voiture, n'est-ce pas ?

Nadine

– Oui, et tu es adroit lorsque tu conduis.

Se penchant vers le tableau de bord : « Je peux toucher ? ».

– Quoi ?

Nadine :

– La radio.

Marc

– Oui.

Nadine branche la radio, puis fouillant dans le fourre-tout.

– C'est à toi ces lunettes ?

– Oui.

Nadine :

– Je peux les essayer ?

Marc :

– Oui, pousse un peu ton genou, s'il te plaît.

Nadine :

– Eh bien, mon chauffeur n'est pas gai.

Marc :

– Si, moi aussi j’ai envie de rire mais je dois regarder la route.

Bruit d'explosion dans le moteur, la voiture s'arrête. Nadine :

– C'est curieux. Il n'y a plus d'essence ?

Marc agacé :

– Si, il y a de l'essence. Le réservoir est plein.

Nadine :

– Tu crois que c'est dangereux ?

Marc rassurant :

– Ne t'inquiète pas.  Je m’en occupe. Je vais jeter un œil sous le capot.

Il descend, ouvre le capot, puis :

– Je vais voir sous le moteur.

Nadine sifflote, retire ses lunettes puis déclare :

– La prochaine fois que je vais au cinéma je prends ma bicyclette.

 

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Voiture

Radio

Lunettes

Genou

Chauffeur

Route

Essence

Réservoir

Capot

Moteur

Cinéma

Bicyclette

fois

 

Agréable

Adroit

Curieux

Plein

Dangereux

Gai

prochain

 

Conduire

Toucher

Pouvoir

Essayer

Pousser

Avoir envie

Rire

Regarder

S’inquiéter de

S’occuper de

Ouvrir

Prendre

 

 

Quoi

Ne… pas

Ne… plus

Aussi

Un peu

Eh bien

Lorsque

Que

Si

Mais

Sous

De

En

A

Moi

Toi

Les

Ma

Ton

ces

 

Avoir envie

Aller

Venir de

N’est-ce pas ?

S’il te plaît !

 

 

3. Rubrique grammaticale

– Les semi-voyelles 


SKETCH N° 7

TRAFIC

Une rue déserte, un arbre, un arrêt de bus. Les mêmes près de la voiture en panne. Nadine :

– Qu'est-ce qu'on fait ?

Marc :

– On laisse la voiture et on prend le premier autobus qui passe.

Nadine :

– J'espère qu'on réussira à voir le film.

Marc :

– Vite ! Allons au coin de l'avenue.

Ils s'approchent rapidement de l'arrêt de bus. Nadine :

– On est bien placé.

Marc :

– Oui, c'est l'arrêt du bus.

Nadine :

– C'est combien le ticket ?

Marc :

– C'est cinquante soles. J’ai ce qu'il faut Il faut tendre le bras pour que le bus s'arrête.

II tend le bras. Nadine :

– Attention ! Ne te penche pas trop…

Bruits de moteurs. Passent successivement sans s’arrêter une auto, une moto, un camion. Marc :

– Une auto…

Nadine :

– Une moto…

Marc :

– Un camion…

Les deux ensemble :

– Mais pas de bus.

Nadine s'assied près de l’arrêt. Marc :

– Au fait, aujourd’hui c’est dimanche…

Nadine :

– Oui et alors ?

Marc :

– Le dernier bus est déjà passé.

Nadine :

– Tout à l’heure, tu étais sûr qu’on trouverait un bus.

Marc :

– Je reconnais que j’avais tort. Je n’ai plus l’habitude du bus.

Nadine se lève et fait mine de s’en aller.

– Bonsoir !

Marc :

– Où vas-tu ?

Nadine :

– Je vais voir « le dernier métro ». C’est un fil.m qui passe à côté de chez moi.

 

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Autobus

Film

Coin

Avenue

Arrêt

Ticket

Bras

Auto

Moto

Camion

Ciel

Avion

Métro

 

 

Premier

Vrai

Dernier

Certain

 

 

Faire

Laisser

Espérer

Voir

Placer

Falloir

Tendre

S’arrêter

Pencher

Passer

Trouver

Reconnaître

 

 

Ou

Qui

Que

Vite

Bien

Combien

Cinquante

Pour que

Trop

Pas de

 

Dans

Aujourd’hui

Dimanche

Alors

Déjà

Tout à l’heure

Bonsoir

 

 

Il faut

Avoir tort

Avoir l’habitude

  

Rubrique grammaticale

1. Les graphèmes /G/ et /J/

2. Les pronoms personnels

  


SKETCH N° 8

ATTENTION ÉCOLE !

 

Une classe d’école. Un tableau noir, une fenêtre. Des pupitres, des chaises, une estrade. La maître écrit une équation au tableau. Les élèves jouent. Le maître :

– Arrêtez de vous battre ou je vais me mettre en colère.

Nadine :

– C'est pas moi, m'sieur, c'est de sa faute !

Le maître :

– Taisez-vous ! Levez-vous ! Montrez--moi votre cahier. C’est mauvais, c’est faux ! Pourtant l’exercice est facile. Je vais vous donner un exemple.

Le maître se dirige vers le tableau pour écrire une nouvelle équation. Bruit de chaise qui se renverse.

Le maître :

– Encore ! Ramassez cette chaise. Mais qu'est-ce que vous avez aujourd’hui ?

Marc :

– Il fait soleil, c'est bientôt les vacances.

Le maître :

– Dites à votre camarade de se réveiller et de s’intéresser à la leçon C'est malheureux d'avoir des élèves aussi difficiles. Pourtant vous n'êtes pas méchants… Vous êtes intelligents, même. Oui, mademoiselle, parlez !

Martine :

– C'est-à-dire   que… voilà… on aimerait vous poser une question.

Le maître :

– Oui, parlez !

Martine :

– M'sieur, pourquoi vous nous faites des mathématiques ?

Le maître :

– Ben quoi ?

Martine :

– M'sieur, on a cours de français !

Le maître regarde son agenda et s'en va vexé.

 

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Colère

Faute

Cahier

Exercice

Exemple

Chaise

Soleil

Vacances

Camarade

Leçon

Elève

Aimer

Question

Cours

Français

 

 

Mauvais

Faux

Facile

Malheureux

Difficile

Méchant

Intelligent

 

 

 

S’arrêter de

Se battre

Se mettre

Se taire

Se lever

Montrer

Donner

Ramasser

Dire

Se réveiller

S’intéresser

Parler

Poser

Aimer

 

 

Ou

Votre

Pourtant

Encore

Cette

Bientôt

Même

C'est-à-dire

Voilà

Pourquoi

 

 

 

 

 Rubrique grammaticale

- Les graphèmes /C/ et /S/



SKETCH N° 9

LE BALLON ROUGE

 

Même décor que précédemment. Le maître :

– Vous ne connaissez pas votre leçon… Ma parole vous faites du tourisme !

Nadine :

– Il faut que je vous explique, m’sieur ! J’ai failli avoir un accident. Un enfant qui jouait dans la rue a lancé un ballon sur le trottoir au moment où…

Un ballon rouge traverse la salle. Le maître :

– Ça va ! Retournez à votre place ! Est-ce que quelqu’un veut venir au tableau ? Allons du courage, ce n’est pas si terrible ! Monsieur… rappelez-moi votre nom !

Marc :

– Boisson.

Le maître :

– Votre prénom ?

Marc :

– Marc.

Le maître :

– Votre âge ?

Marc :

– Vingt-quatre ans.

Le maître :

– Il me semble vous avoir déjà vu quelque part ?

Marc :

– Oui, m'sieur, à TV Pérou.

Le maître

– C'est amusant ! Vous connaissez votre texte ?

Marc :

– A peu près.

Le maître :

– Voyons voir…

Marc :

– Euh…

Le maître :

– Allons dépêchez-vous !

Marc :

– C'est bête je ne sais plus !

Le maître :

– Allons, tous ensemble ! Un, deux, trois, nous irons au bois…quatre, cinq, six… cueillir            des cerises… sept, huit, neuf, j’ai trouvé un œuf…dix, onze, douze qui vient de Toulouse…

 

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Classe

Retard

Main

Parole

Tourisme

Accident

Rue

Ballon

Trottoir

Place

Tableau

Courage

Nom

Prénom

Age

Au

Texte

Bois

Cerise

 

 

Vide

Terrible

Amusant

bête

 

Venir

Expliquer

Jouer

Lancer

Retourner

Rappeler

Sembler

Se dépêcher

Oublier

Cueillir

 

 

Sur

Est-ce que

Quelqu’un

Allons

Si

Quelque part

A peu près

 

Voyons voir !

 

Rubrique grammaticale

– L’imparfait et le passé composé 


SKETCH N° 10

 EXERCICES DE CONVERSATION ET DE DICTION FRANÇAISES

POUR ETUDIANTS AMERICAINS

d’Eugène IONESCO

2ème partie

Entre par la coulisse jardin une très jeune fille en jean rose et un tee-shirt à manches longues et à rayures roses et blanches. Elle est chaussée de tennis roses. Elle tient une chaise. Elle s’avance timidement, sa chaise en avant, la pose à côté de l’autre et s’assoit gauchement dessus. L’Homme en habit debout, derrière les 2 chaises, la fait se lever de dessus sa chaise et la fait asseoir sur l’autre chaise.

L’HOMME EN HABIT (annonce). Imparfait et passé com­posé. Récit.

Il sort avec la chaise restée vide. La jeune fille se lève, fait une révérence au public, se rassoit et commence.

LA JEUNE FILLE EN ROSE. Quand j’étais petite j’avais déjà treize ans, j’ai quitté mon lit, je me suis habillée, je suis sortie de ma chambre, j’ai descendu les escaliers, j’ai pris la route, je suis arrivée à la gare, je suis montée dans le train, je suis allée à la campagne. J’ai dit au contrôleur des chemins de fer qui était venu poinçonner mon billet : Monsieur le contrôleur qui êtes venu contrôler mon billet – que j’ai acheté au guichet de la gare et qu’un employé a bien voulu me donner en échange d’un petit peu d’argent que j’ai sorti de ma poche et que j’ai déposé devant lui et qu’il a pris – monsieur le contrôleur, j’ai quitté mon lit, ai-je dit, je me suis habillée, je suis sortie de ma chambre, j’ai descendu les escaliers, j’ai pris le chemin de la gare pour aller à la campagne. Il m’a demandé si j’avais pris mon petit déjeuner. Je lui ai dit oui.

Le contrôleur m’a cru, il m’a rendu le billet et il m’a répondu : « Je savais que vous avez voulu faire un voyage. Tous les voyageurs, enfants ou adultes, que j’ai vus dans ce train, voulaient voyager. Je les observais, je les regardais. Les uns, en montant, sifflaient, d’autres soufflaient, puis réussissaient à monter dans le train, ils cherchaient une place, ils s’asseyaient, ils regardaient par la fenêtre, ils voyaient les champs qui avaient l’air de filer sous leurs yeux, ils regardaient les vaches qui les regardaient. » Et pendant que le contrôleur, fatigué, s’asseyait près de la fenêtre, regardait, puis s’endormait, moi, je suis sortie sur la pointe des pieds, j’ai sauté pendant que le train continuait de rouler et j’ai pris un autre train qui m’a ramenée jusqu’à la porte de la maison.

Je me suis bien amusée en pensant combien je m’amusais pendant ce voyage...

Elle se lève. Elle fait une révérence. Elle sort en courant.

 Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Lit

Chambre

Escalier

Route

Gare

Train

Campagne

Chemin de fer

Billet

Employé

Echange

Argent

Poche

Petit déjeuner

Voyage

Voyageurs

Adulte

Fenêtre

Champ

Œil

Vache

Pointe

Pied

Porte

maison

 

Petit

Fatigué

treize

 

Quitter

S’habiller

Sortir

Descendre

Monter

Dire

Acheter

Donner

Croire

Rendre

Voyager

Observer

Siffler

Souffler

Réussir

Chercher

S’asseoir

Filer

S’endormir

Sauter

Continuer

Rouler

Ramener

S’amuser

Penser

 

 

Les uns

Les autres

Devant

Pendant que

Près de

Puis

Jusqu’à

Combien

 

 

Avoir l’air



SKETCH N° 11

LE BON PLAN

Un plan de métro à la sortie d'une bouche. Entrée de Marc qui consulte le plan Puis Nadine s'approche.

Marc :

– Pardonnez-moi, il me semble vous reconnaître.

Nadine :

– Je ne me rappelle pas vous avoir rencontré.

Marc :

– Il arrive qu'on se trompe.

Nadine :

– Mais c'est rare.

Marc montre le bouquet de fleurs qu'il tient à la main :

– Je suis invité chez mon chef. J'ai acheté des fleurs pour sa femme.

Nadine :

– Vous voulez lui plaire ?

Marc :

– A qui ?

Nadine :

– A la femme de votre chef ?

Marc :

– Je suis un homme honnête, mon naturel est tranquille.

Nadine :

–… mais un peu faible parfois ?

Marc :

– Non, je suis solide.

Nadine :

– Je ne sais pas me servir d'un plan.

Marc :

– Promettez-moi de ne le répéter à personne, moi non plus !

Nadine :

– Nous sommes perdus !

Marc :

– Ca va s'arranger, Si j'osais…

Nadine :

– Osez !

Marc :

– J'ai envie d'aller au bord de la mer, dimanche.

Nadine :

– C'est une idée intéressante pour un homme tranquille et parfois triste.

Marc :

– Accompagnez-moi !

Nadine :

– Vous êtes bien rapide.

Marc :

–… mais tranquille, honnête…

Nadine :

–…et parfois triste. J’ai trouvé mon chemin, bonsoir !

 

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Dimanche

Chef

Fleur

idée

 

 

Rare

Naturel

Tranquille

Faible

Solide

Intéressant

Triste

Rapide

Honnête

 

S’arranger

Oser

Pardonner

Plaire

Promettre

Répéter

Se servir

Se tromper

Accompagner

Inviter

 

Quelquefois

parfois

 

Il arrive

J’ai envie

bonsoir

Rubrique grammaticale

– Le futur


SKETCH N° 12

COURRIER DU CŒUR

 

Marc et Nadine sont assis à la terrasse d'un café. Ils lisent l'un et l'autre une revue. Nadine :

– Ecoute ça ! "Ses lèvres sont douces comme le miel, sa peau, couleur de l'ombre et de la nuit, m'émeut ; je l'aime, je pleure, je veux le garder, que faire ? Donnez-moi un conseil !"

Marc :

– Etonnant !

Nadine :

– Il paraît qu’il y a des gens qui répondent. Tu te rends compte ? Quelle histoire ! C’est presque un feuilleton…

Marc :

– Etonnant, écoute : « Aveugle, pauvre et laid, cherche personne sensible pour adoucir son destin. » C'est drôle, non ?

Nadine :

– Non, pas du tout ; ce n'est pas drôle, c'est triste.

Ils posent leurs journaux et boivent en se regardant pensifs. Puis Marc fait semblant de lire :

– Et celle-là ! Blond, vingt-cinq ans, ni riche, ni pauvre offre son coeur à une jeune fille sincère…

Nadine :

– Celle-là, tu l’as inventée…

 

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Lèvres

Miel

Peau

Ombre

Couleur

Pleurer

Garder

Conseil

Personne

Cœur

Jeune fille

 

 

Douce

Etonnant

Aveugle

Pauvre

Laid

Sensible

Drôle

Triste

Blond

Riche

Sincère

 

 

Ecouter

Offrir

inventer

 

 

Rubrique grammaticale

– Les adjectifs démonstratifs

 


SKETCH N° 13

VENDREDI 13

Nadine habillée en voyante un fichu sur la tête est assise devant une boule de cristal. Des rideaux rouges, peu de lumière. Entre Marc :

– Aujourd'hui, c'est vendredi 13...

Nadine :

– Et alors ? Vous voulez gagner au jeu ?

Marc :

– Non au contraire, j'ai peur du vendredi 13.

Nadine se concentre sur la boule.

– Vous, vous êtes étranger !

Marc :

– C'est juste !

Nadine :

– Dans votre ville, il y a des arbres !

Marc :

– C'est possible.

Nadine :

– Il y a aussi du vent.

Marc :

– C'est très profond !

Nadine :

– Déshabillez-vous !

Marc :

– Comment ?

Nadine :

– Vous voulez que je vous aide ?

Marc :

– C'est vraiment nécessaire ?

Il retire sa veste. Nadine :

– Je dois vous connaître en long et en large pour prévenir le danger Avancez, reculez ! Baissez-vous ! Tournez-vous ! Suivez mon doigt du regard... J'écarte de vous les forces négatives. Elles se concentrent dans ma boule.

Marc :

– Quelle belle machine !

Nadine :

– N'est-ce pas !

Marc :

– Et maintenant ?

Nadine :

– C'est fini. Tout ira mieux.

Marc se rhabillant :

– Sans vous, le monde serait petit !

Nadine :

– Au revoir ! In petto : le vendredi 13, je gagne beaucoup d'argent…

 

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Vendredi

Jeu

Etranger

Vent

Doigt

Force

Machine

monde

 

 

Juste

Possible

Profond

Long

Large

 

 

Gagner

Déshabiller

Crier

Se défendre

Obliger

Prévenir

Reculer

Courir

Suivre

Gagner

 

 

 

 

Maintenant

Mieux

 

 

 

Aujourd’hui

J’ai peur

Au contraire

Au revoir

 

3. Rubrique grammaticale

– Les adjectifs possessifs 


SKETCH N° 14

APPARTEMENT A LOUER

 

Terrasse de café, Marc et Nadine lisent le journal. Marc :

– En me promenant, j'ai trouvé un appartement à louer.

Nadine :

– C'est loin ?

Marc :

– C'est vers la gare en face de la cathédrale.

Nadine :

– Tu m'y emmènes ?

Marc :

– Tout de suite ?

Nadine :

– D'accord, allons-y !

Devant la maison. Marc :

– D'extérieur, c'est pas mal !

Nadine :

– C'est neuf, voyons l'intérieur.

Marc :

– Une casserole, un chapeau.

Nadine :

– C’est sale, essuie la chaise avant de t'asseoir.

Marc :

– Oui, ça mériterait d'être nettoyé.

Nadine :

– Ce n'est plus habité depuis longtemps. Il faudrait un chat, un chien et des plantes vertes. La cuisine est grande. Ce serait agréable de vivre ici.

Marc :

– Il y a quelque chose qui ne me plaît pas…

Nadine :

– Tu te plains toujours. C'est quoi ?

Marc montrant une pancarte qu'il vient de découvrir :

– Cet appartement n'est pas à louer, il est à vendre !

 

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Appartement

Extérieur

Intérieur

Casserole

Chapeau

Chat

Chien

Plante

Cuisine

 

 

 

 

 

Neuf

sale

 

 

Promener

Louer

Emmener

Trouver

Essuyer

S’asseoir

Nettoyer

Habiter

Vivre

Plaire

Se plaindre

vendre

 

 

Loin

Vers

Longtemps

toujours

 

 

En face de

Tout de suite

D’accord

Il faut

 

 

Rubrique grammaticale

– La négation


SKETCH N° 15

EXERCICES DE CONVERSATION ET DE DICTION FRANÇAISES

POUR ETUDIANTS AMERICAINS

d’Eugène IONESCO

3ème partie

Entrant, chacune d’un côté, deux jeunes femmes maquillées en blanc et noir et habillées de jeans noirs et de tee-shirts à manches longues rayés blancs et noirs. Elles sont chaussées de tennis blanches. Elles se mettent de chaque côté de la chaise. L’Homme en habit sort chercher une deuxième chaise et la pose à côté de la première. Il fait un signe aux jeunes femmes. Elles s’assoient. L’Homme en habit annonce.

L’HOMME EN HABIT. Le futur !

Il sort.

LA JEUNE FEMME 1. Bonjour Madame.

LA JEUNE FEMME 2. Bonjour Mademoiselle, que désirez-vous ?...

LA JEUNE FEMME 1. Je voudrais m’acheter un visage, avec tous les accessoires indispensables.

LA JEUNE FEMME 2. Pour quand vous le faudra-t-il ?

LA JEUNE FEMME 1. Je voudrais l’avoir demain.

LA JEUNE FEMME 2. C’est un peu court. Je vais faire de mon mieux. Voulez-vous un nez ?

LA JEUNE FEMME 1. Qu’en ferai-je ? A quoi me servira-t­-il ?

LA JEUNE FEMME 2. Il vous servira à vous moucher.

LA JEUNE FEMME 1. Je ne pourrai donc pas me moucher sans nez ? (La Jeune femme 2 fait non avec la tête.) Alors vous m’en préparerez deux, un nez en trompette, un autre en colimaçon avec escalier.

LA JEUNE FEMME 2. Je vais vous préparer aussi des yeux.

LA JEUNE FEMME 1. Combien ?

LA JEUNE FEMME 2. Il vous en faudra au moins deux.

LA JEUNE FEMME 1. Croyez-vous que je vais en avoir vraiment besoin ?

LA JEUNE FEMME 2. Ils vous seront nécessaires pour cligner, c’est-à-dire, vous en fermerez un, pendant que vous sourirez de l’autre.

LA JEUNE FEMME 1. Je me contenterai d’un seul œil, ainsi je ne vais pas le confondre avec l’autre.

LA JEUNE FEMME 2. Si vous en perdez un, il ne vous en restera plus. Je vous en préparerai deux, tout de même, pour demain.

LA JEUNE FEMME 1. Serai-je belle ainsi ?

LA JEUNE FEMME 2. Vous serez très belle. Mais vous aurez aussi une bouche.

LA JEUNE FEMME 1. Une.bouche ? A quoi pourra-t-elle m’être utile ?

JEUNE FEMME 2. Elle vous sera utile si vous savez vous en servir. Avec la bouche vous parlerez, vous embrasse­rez, vous respirerez, vous mâcherez, vous casserez vos dents, vous écrirez, vous boucherez les trous.

JEUNE FEMME 1. Je saurai faire tout cela ? Donnez-moi plusieurs bouches, une bouche qui mangera, une bouche qui embrassera, une bouche qui mâchera, une bouche qui bouchera.

JEUNE FEMME 2. Où les mettrez-vous ? Vous n’aurez pas de place sur le visage.

JEUNE FEMME 1. Mon visage sera-t-il si petit que cela ?

JEUNE FEMME 2. Oui, mademoiselle. Une seule bouche vous suffira, car ce sera la bonne bouche que vous aurez. Quand vous aurez besoin d’une seconde bouche, vous irez la trouver chez le boucher.

JEUNE FEMME 1. Quand j’aurai ce visage, est-ce que je vais pouvoir me marier ?

JEUNE FEMME 2. Pas encore. Il vous faudra aussi un front, un menton, simple ou double pour mentir à votre mari et deux oreilles, pour dormir.

 Elles se lèvent. Elles saluent le public. Elles sortent, chacune d’un côté. Entre l’Homme en habit.  

Lexique

NOMS

ADJECTIFS

VERBES

MOTS OUTILS

LOCUTIONS

 

Visage

Bouche

Boucher

Dent

Mari

Oreille

Trou

menton

 

 

 

mentir

 

ainsi

 

 

Demain

Avoir besoin

 à suivre...


N. B. La démarche grammaticale s’inspire de LA PAROLE DE L’AUTRE, par ALLAIN-DUPRE, CATANI, DESGOUTTE, DONEUX, éd. HACHETTE 1977.