L'Europe


La télévision en scandinavie

par Anne-Sophie NESA


Remarques préliminaires

La scandinavie correspond à une région Nord Européenne comprenant au sens strict la Norvège, la Suède et le Danemark. On parle alors de la péninsule scandinave. Toutefois, elle inclut aussi au sens large la Finlande et l'Islande sans oublier le Groenland les îles Féroé. En effet, ces deux derniers sont des territoires autonomes rattachés au Danemark. A l'instar de l'Europe toute entière, la scandinavie est une Europe de mer puisqu'elle est bordée par la mer Baltique et la mer du Nord. La scandinavie est le pôle le plus riche et le plus développé d'Europe. Le niveau de vie y est extrêmement élevé et le taux de chômage relativement est faible. L'écrasante majorité de la population est d'origine scandinave. Ces pays constitués en monarchies constitutionnelles (à l'exception de la Finlande qui est une République Parlemantaire) sont marqués par une très forte tradition religieuse protestantante, en particulier luthérienne qui leur confère un fort attachement au livre et donc à la lecture. Globalement, les scandinaves se comprennent entre eux et les différences de langues ne sont pas un obstacle. En raison de sa situation géographique, son climat relativement rude et les réseaux de transports encore peu développéS lU début du siècle, la scandinavie a toujours entretenu· une relation privilégiée avec la radio et aujourd'hui la télévision semble avoir pris le relais, dans une moindre mesure.

Perspectives historiques générales

Dans les années 1920 à 1930, les sociétés de radiodiffusion publiques scandinaves vont donner naissance à la télévision qui va éclore dans les années 1950 à 1960. Le monopole exercé par l'Etat va prendre fin aux alentours de 1987-1988 et les télévisions se libèrent du joug étatique. Concurrencées par le secteur privé, la télévision scandinave publique va générer une kyrielle de chaînes publiques dans un premier temps.

Danemark

Le Danemark tient un rôle prépondérant en Europe du Nord. En effet, la scandinavie est le pôle le plus riche et le plus développé d'Europe dont le Danemark est l'un des centres névralgiques. L'écrasante majorité de la population est d'origine scandinave et 83% de la population appartient à l'Eglise luthérienne.
Dans les années 1920, la société de radiodiffusion de service public créée Danrnarks Radio (DR), sous monopole d'Etat. En 1951, une deuxième radio est fondée et l'on décide que la télévision devait en faire partie. Le financement se fait uniquement à partir de la redevance. C'est à cette date que débute la télédiffusion. Danrnarks Radio comprend deux chaînes: DR1 qui est la deuxième grande chaîne hertzienne nationale et DR2 qui est une chaîne du câble et satellite créée en 1996 reçue par les trois quarts de la population. Danrnarks Radio ne diffuse pas de publicité et est financée exclusivement par la redevance. L'autre chaîne TV2 Danemark émet depuis 1988. Il s'agit de la plus grande chaîne hertzienne généraliste danoise. Elle est financée essentiellement par la publicité mais aussi la redevance. Elle atteint 100% de la population et est la première chaîne en parts d'audience (35%).
Le Danemark est le seul pays scandinave a ne pas posséder de chaîne hertzienne nationale privée. Du côté de la télévision privée, l'étranger se taille la part du lion. En effet, la société luxembourgeoise SBS Broadcasting rachetée par des fonds d'investissements américains diffuse les chaînes TV Danrnark 1 et TV Danrnark 2 qui présentent essentiellement des émissions de divertissement et d'information. La société suédoise MGT diffuse TV3 sur le câble satellite.

Selon le site francenordic.com, en 2003, " 70% des danois regardent la télévision quotidiennement. En 1992, ils la regardent 143 mns et en 2002, 156 mns par jour. DR1 est regardée quotidiennement par 51 % des téléspectateurs, DR2 par 12%, TV 2 Danrnark par 53% % et TV3 par 17%. DR1 détient 28% des parts de marché; DR2 : 4%, TV2 Danrnark: 35% et TV3 : 7%. ".

Norvège

Avec environ 5 millions d'habitants, la Norvège est le second pays le moins peuplé d'Europe. Forte d'une politique sociale très prolifique, elle a aussi été déclarée nation la plus en paix du monde par le Global Peace Index. La langue officielle est le norvégien, scindée en deux : le Bokmal et le Nynorsk, tous deux parlés à parts égales à la télévision. La majorité de la population appartient à l'Eglise luthérienne.
Le groupe NRK se compose de deux chaînes publiques: NRK1 qui atteint 99% de la population et NRK2 qui touche 80% de la population. Financé par la redevance, il s'agit du troisième groupe de médias norvégien. La publicité y est interdite.
TV2 de TV2 group est la première chaîne commerciale. Sa part d'audience est comparable à la NRK1 avec environ 55% de la population comme téléspectateurs.
SBS Broadcasting est actionnaire principal de la chaîne TV Norge avec 51 %.
TvNorge diffuse essentiellement par satellite et câble mais émet également par voie hertzienne, en collaboration étroite avec un réseau de 22 chaînes de télévision locales.
Aujourd'hui, MTG possède des chaînes de télévision et des moyens de distribution en Suède, Norvège, Danemark et Finlande ainsi que dans les pays baltes, la Russie et en République Tchèque. MTG a lancé TV3 au Danemark et en Suède en 1987 et en Norvège l'année suivante. MTG a fondé ZTV et TV6 en Suède, au début des années 90 puis en Norvège et au Danemark, en 1995. Aujourd'hui, MTG propose une version norvégienne des chaînes nordiques TV3 et ZTV, émise à partir de la Grande-Bretagne et financée par la publicité. En complément, les Norvégiens bénéficient de toutes les chaînes de Viasat : les cinq chaînes de cinéma TV 1000, et des chaînes thématiques, toutes doublées ou sous-titrées en norvégien, par satellite et câble.
Selon le site francenordic.com, "Au début des années 90, 67% des norvégiens regardaient la télévision chaque jour, aujourd'hui, 71 %. NRK1 est regardée quotidiennement par 59% des téléspectateurs, NRK2 par 19%, TV2 par 57% et TV Norge par 30%.
NRK1 détient 39% des parts de marché, NRK2 : 3%, TV2 : 32%, TVNorge: 10%. ".

Suède

La Suède est le pays qui comporte le nombre le plus impressionnant de chaînes télévisées en Scandinavie. Le groupe SVT possède cinq chaînes: quatre nationales, SVT1, SVT2, SVT24, Bamkanalen (chaîne pour enfants) et en association avec UR, Kunskapskanalen (chaîne de la connaissance) - ainsi qu'une européenne SVT EuropalExtra. Barnkanalen et Kunskapskanalen partagent le même canal. Toutes sont numériques hertziennes. Du côté des chaînes privées qui sont plus d'une quarantaine, on note une offre extrêmement riche de chaînes dont la programmation est basée sur le cinéma. Les groupes SBS Broadcasting propriétaire de Kanal 5, Bonnier propriétaire de TV4, Non Stop Television et MGT propriétaire de TV3 se partagent le marché. Il en est de même pour la trentaine de chaînes payantes ou l'étranger domine du point de vue de la propriété des sociétés. On note encore une grande offre, cette fois de cinéma étranger. La télévision suédoise demeure le promontoire idéal pour le cinéma scandinave en scandinavie.
La Suède envisage l'extension maximale du réseau numérique hertzien à hauteur de 99% et l'extinction du réseau hertzien analogique pour 2008. C'est donc l'enjeu de ces prochains mois voire prochaines années.
Selon le site francenordic.com, " 75% des suédois regardent la télévision chaque jour. En 2002, les suédois la regardent 147 minutes par jour. SVT 1 est regardée chaque jour par 48% des spectateurs, SVT 2 par 38%, TV 4 par 44%, TV3 par 19%, et Kanal 5 par 17%.
SVT1 détient 27% des parts de marché, SVT2 : 16%, TV3 : 10%, TV 4 : 25% et Kana15 : 8%. ".


Finlande

Présidée par une femme Tarja Halonen, la Finlande a été le premier pays à donner le droit de vote aux femmes et à les rendre éligibles. Le pays supporte deux langues officielles : le finnois et le suédois. La majorité de la population est finnophone et une minorité est suédophone. Toutefois, la Finlande n'est pas un pays scandinave à proprement parler dans la mesure ou le finnois fait partie des langues finno-ougriennes. Dans l'écrasante majorité des cas les habitants sont Finlandais, ou d'origine suédoise, mais il y a aussi des Saami (aussi nommés Lapons) présents dans le Nord de la Suède, la Norvège et la Finlande.
Le diffuseur public YLE est l'acteur principal du marché de la télévision finlandaise.
Les deux groupes de médias privés, Alma Media et SanomaWSOY possèdent les deux chaînes hertziennes commerciales nationales. La participation internationale est limitée.
Le radio et télédiffuseur public YLE est le troisième groupe de médias en volume, en Finlande.
Son financement est essentiellement assuré par le redevance et par l'impôt sur l'utilisation de canaux, versé par les opérateurs commerciaux.
YLEI et YLE2 sont les deux chaînes généralistes nationales du groupe. Leurs programmes sont répartis comme suit: information 34,6% ; sport 10,6% ; actualité 7,7% ; éducation 6,6% ; culture générale 6,3% ; divertissement 4,1 % ; musique 2,8% ; autres 0,9%. FSTI et FST2 constituent deux fenêtres en langue suédoise sur YLEI et YLE2. YLE diffuse également TV4/SVT Europa sur la côte finlandaise (32% de la population totale).
YLE diffuse YLEI et YLE2 sur le réseau numérique hertzien ainsi que des chaînes exclusivement numériques: YLE Teema (chaîne culturelle et éducative) ; YLE 24 (chaîne d'information 24h/24) et FST en suédois.
Alma Media, le deuxième groupe de médias en Finlande ( en volume), est le produit de la fusion entre la chaîne MTV Finland et d'Aamulheti Yhtyma, le deuxième groupe de presse en Finlande. Bonnier AB (Suède) possède 33% des actions de Alma Media.
Sanoma WSOY est en volume le premier groupe de médias en Finlande et dans les pays nordiques. Aujourd'hui 91% de la société est contrôlé par SWelcom, la division Télévision - Radio de SanomaWSOY. Depuis 1997, Nelonen (Chaîne 4 Finlande) couvre 80 % de la population.

Islande

Il s'agit à la fois du pays le plus développé et le moins densément peuplé d'Europe.
Comme le souligne Thorbjorn Broddason, Docteur en philosophie, professeur de sociologie à l'Université d'Islande à Reykjavik et professeur des sciences des médias et de la communication à l'Ecole d'Education et de Communication à l'Université de Jonkoping en Suède, "pour les mêmes raisons que dans les autres pays, la radio était un phénomène très populaire en Islande ; dans ce pays si faiblement peuplé, doté d'un réseau de transport sous-développé et exposé à des conditions naturelles assez rudes, la radio revêtait un attrait particulier" (HANS-BREDOW-INSTITUT, Systèmes de radio et télévision en Europe du Nord et dans les Pays Baltes, Observatoire Européen de l'audiovisuel, Strasbourg, 1998).
La première chaîne de télévision publique est la RUV, née en 1966 et afffanchie du monopole de l'Etat en 1986. Le groupe public RUV génère RUV TV qui est financée par la redevance audiovisuelle et la publicité. Sur les quatre chaînes nationales, une seule est publique 1 RUV TV. Les groupes privés sont Northern Light Communication qui possède les chaînes Stoo 2, Syn, Biorasin la chaîne du cinéma et Pop- Tivi la chaîne musicale, Icelandic Television Corporation à laquelle appartient la chaîne gratuite Skjar 1, et Kristnibooskirkjan qui possède la chaîne religieuse évangélique Omega.

Selon le site francenordic.com, " Les Islandais sont les plus " gros consommateurs" de télévision des pays nordiques. Neufhabitants sur dix la regardent quotidiennement. 71 à 78% de la population des autres pays nordiques la regarde chaque jour. En 2002, les nordiques la regarde entre 147 et 172 minutes par jour ".
La scandinavie donne l'impression de vivre dans une autarcie culturelle dans la mesure ou il est flagrant qu'elle ne fait rien pour promouvoir ni ses langues, ni sa culture polymorphe. Par ailleurs, elle ne fait pas preuve d'une grande ouverture en matière d'immigration notamment au Danemark par opposition à la Norvège. On regrette ce qui est sans doute un souhait politique de quasifermeture dans l'optique de préserver les relations entretenues entre pays économiquement privilégiés qui est sans doute garanti, en grande partie, par la neutralité affichée en matière de politique extérieure.
Dans une perspective d'ouverture, il faut mentionner le fait que la télévision notamment suédoise reste une vitrine pour le cinéma scandinave d'une très grande richesse et qui est sans doute l'un des plus modernes, social et des plus subversifs d'Europe, de Bergman aux frères Kaurismaki en passant par Von Trier. En parcourant quelques forums j'ai constaté que beaucoup de finnophones se plaignaient de ne pouvoir sous-titrer en finnois beaucoup d'oeuvres cinématographiques étrangères et en particulier américaines, notamment faute de traducteurs. A la télévision scandinave l'hégémonie suédoise traditionnelle est encore palpable.
Si les scandinaves peuvent facilement capter la télévision française, l'inverse est plus épineux et est rarissime ce qui est regrettable.

On peut noter une très grande création en matière de publicité scandinave. L'émission " Culture Pub" présentée par Christian Blachas sur M6 dans les années 1990 qui renaît de ses cendres sur Internet n'a cessé de mettre en exergue le caractère singulier de la création publicitaire scandinave.


Bibliographie

Monographies
MICHEL Hervé, ANGOULVENT Anne-Laure, Les télévisions en Europe, coll. Que sais-je ?, PUF, 1992.
HANS-BREDOW-INSTITUT, Systèmes de radio et télévision en Europe du Nord et dans les Pays Baltes, Observatoire Européen de l'audiovisuel, Strasbourg, 1998.
Site Internet
http://www.francenordic.com
(site fTancenordic consulté le 21/06/2008)